Alors que le président Hollande s’est décidé à répondre aux accusations du candidat Fillon qui se dit victime d’un cabinet noir tenu par l’Élysée, Ramirez nous propose l’anecdote suivante : en 1983, au début du septennat Mitterrand, le jeune François Hollande appelle France Inter en se présentant comme un élu de droite auteur d’un brûlot anonyme contre son parti. Un incroyable canular que raconte Jean-Michel Apathie sur le plateau du Grand Journal en 2008…

Complots, manigances, cabinet noir ? Naaaan pas le genre de François Hollande.
« ♫ Gauche, Droite, Centre, je suis François le Filou ! Ouiii c’est moi, François le Filou ! »