Ce dimanche dans un Bercy bondé, Benoit Hamon a doublé les portions avec un discours truffé de références diverses. Une prestation riche en calories en vue d’appâter les indécis et relancer une campagne jusque là éclipsée par les affaires Fillon et les sorties de l’intriguant Macron. Avec ce meeting très lyrique, le socialiste veut reprendre son destin en main. En 2012, le candidat Hollande avait eu son « Bourget » (discours hautement chargé en émotion et, a posteriori, en trahison) Hamon a désormais son « Bercy » – clin d’oeil de plus qui tend à prouver que le Hollande bis c’est bien lui, et non Macron – en clair, ce moment où sa côte de popularité devrait enfin décoller. Cette démonstration de force, où l’on a aperçu pas moins de sept ministres du dernier quinquennat, s’est déroulée la veille du premier débat télévisé entre les cinq favoris à l’élection présidentielle. Débat qui doit avoir lieu ce soir à 21h sur TF1.

À l’heure de ces lignes, le candidat Hamon est tout juste devant Mélenchon avec près de 12% d’intentions de vote, loin derrière le trio de tête Le Pen-Macron-Fillon. L’exercice de ce soir sera donc crucial pour la suite de son aventure, car il ne suffit pas que le poisson morde à l’hameçon… il faut encore réussir à l’extirper pour l’amener dans sa besace. Réponse ce soir.