« Paille Jean-Claude Van Damme » de l’enfariné enfermé dans sa matrice… Arno Klarsfeld

arno_klarsfeld_loeil_du_batEnfant de la rancune. Réserviste de Tsahal. Avocat sans salive. Comme pour JCVD, la cocaïne s’exprime trop souvent à la place d’Arno Klarsfeld. Celle-ci en plus de gêner sa diction, s’attaque durement à sa mémoire. Arno a semble t-il oublié son enfance vagabonde aux côtés de ses parents chasseurs de nazis. Face à la photo du petit Aylan, il taxe les parents (fuyant la guerre rappelons-le) de ne pas être avoir été « raisonnables » de prendre la mer. Nono, fini de décuver de Tel-Aviv/Seine et file faire ton Alyah. Ça va te plaire… Paraît que la coke y est aussi pur qu’à Paris.

« Châle Babeth Badinter » de la pseudo féministe obsédée par l’islam… Audrey Pulvar

Audrey_pulvar_Loeil_du_batLe Grand Tchip. Procureur refoulée. Bobo des Antilles. Depuis qu’Audrey s’est affublée de ces lunettes en forme de masque à soudure, elle semble être passée du mauvais côté de la force. Bye bye la journaliste sobre et efficace de France tv. Hello D8 et les analyses démago tout droit sorties d’une chanson de Zaz. La forme a croqué le fond, comme lorsqu’elle affirme « ne pas combattre l’islam mais le voile ». Réaction typique d’une gauche arabophile et islamophobe. « Les bougnoules ok. Les barbus non merci ! » sera son prochain tweet… Morano n’a qu’à bien se tenir.

« Porte-clef Laurent Baffie » de la private joke transformée en navet … Jamel Debbouze

Debbouze_loeil_du_batTrappiste dyslexique. Minorité risible. Diable de Taza-manie. Comme Baffie avec « Les clefs de bagnole » Jamel a eu la mauvaise idée de recycler un trip perso sur Grand écran. « Pourquoi j’ai pas mangé mon père » est un remake osé où il tient le bon rôle. Celui d’un macaque sorti de sa jungle pour s’émanciper : comprenez l’arabe qui sort de sa cité et découvre la civilisation. Égocentrique, on le savait. Limité, ça se confirme fatalement. Et vu que le filon du cancre basané a encore de beaux jours, Jamel nous a pondu une relève : Malik Bentalah… Toz alikoum

« Calendrier Vladimir Poutine » du politique qui planifie son omnipotence… Hillary Clinton

Hillary_Clinton_Loeil_du_BatKill Bill. Smooth criminal. Right minded Lady. Comme Poutine, Hillary n’imagine pas le pouvoir sans elle. La démocratie n’étant qu’une dictature déguisée, il lui suffit d’être à la bonne place au bon moment. Grâce aux doubles mandats Clinton-Obama, elle assiste le POTUS comme un meuble du bureau ovale depuis près de 20 ans. First Lady, Sénatrice, puis Secrétaire d’État, la voilà (de nouveau) candidate pour 2016. Ce brave Bill, redevable comme un Labrador, fera tout pour l’aider. Et Vladimir entonnera alors « Elle est des nôtres ♫ Elle est droguée au pouvoir comme les autres ! »

Publicités