Le but de cet exercice fantaisiste est de démontrer (à travers des citations fictives mais représentatives) comment le politique traite et oriente l’information dans son propre intérêt…

Selon un sondage TNS Sofres, le couscous serait dans le top 3 des plats favoris des Français.

« Si l’on permettait aux salariés de travailler plus, ils ne seraient pas contraint de manger ce plat, certes savoureux et convivial, mais exotique et pour le moins communautaire. »
Nicolas Sarkozy

« La semoule n’a pas de visage, n’appartient à aucun parti. Comme beaucoup, j’adore le couscous royal, j’aimerais donc l’inclure dans notre patrimoine gastronomique français. »
François Hollande

« Tant que les Français se délecteront de cette nourriture politisée, ils ne pourront lutter contre cet insidieux cheval de Troie culinaire. Et le commerçant français ne s’en sortira pas. »
Marine Le Pen

« Certains le mangent avec de gros morceaux de viandes, d’autres n’ont que de misérables pois chiches pour l’agrémenter. C’est inacceptable. Carotte pour tout le monde et basta. »
J-L Mélenchon

BONUS :
« J’en vois parfois dans les poubelles de mes voisins. J’crois qu’ils préparent un attentat. »
Nadine Morano