« Peignoir DSK » du quinqua’ persuadé d’être une sex bomb… Bernard de la Villardière

BernardCoupe laquée. Pitch hollywoodien. Sujet olé olé. Bernard n’a peur de rien. Pire, il pense qu’il a du swag. Dans son « Enquête exclusive » où il mêle décors exotiques et raccourcis en tout genre, le journaliste au charisme de banquier suisse ne boude pas son plaisir. Mèche au vent, il marche convaincu du modjo qu’il dégage, ignorant les passants comme s’il évoluait dans un fond vert. La personne interviewée ? Secondaire. Son profil compte avant tout. Coupable de s’agripper aux spotlights avant de devoir quitter la scène, son attitude est compréhensible. Mais Bernard en fait trop.

« Leggin fluo Afida Turner » de l’hystérique qui nécessite une camisole… Enora Malagré

Démon EnoLaSchyzosur talons. Règles douloureuses. Coup de pression en carton. Le pays découvre avec stupeur les envolées puériles d’Enora Mal-réglée. Quand elle ne joue pas à la caillera des beaux quartiers, la blonde de TPMP emprunte une attitude assez peu courante chez les déjantées de son genre : la tendance moralisatrice. Férue d’un verlan aussi crédible qu’un tatouage de M.Pokora, l’ex-tentatrice radio s’insurge régulièrement contre l’indécence de la télé réalité. Oubliant totalement l’énorme poutre qu’elle trimbale dans sa rétine… Oula vite un médecin.

« Tisane Pierre Bellemare » de l’animateur qui endort plus vite qu’un somnifère… Ali Baddou

AliBaddou Maghrébin sympa. Beur-geois. Mister nice guy. Le soldat parfait qui fait popo quand il faut et là où il faut. Canal + en rêvait, l’aseptisé Baddou l’a fait. À vouloir plaire à tout le monde, il en est devenu chiant. Ceux qui espèrent une question subversive de sa part peuvent toujours attendre. Tant qu’Ali se sent à l’aise dans son costard Armani, et que la miss météo lui glisse un sourire en arrivant, son rire niais continuera de nous bercer. Décevant. L’ex de Mazarine semble parti pour une carrière à la Drucker : un agenda rempli, mais aussi palpitant qu’une maison de retraite.

« Shampoing Nabilla » de l’ovni incapable de capter sa propre connerie… Hassen Chalghoumi

ChalghoumixMaître du Khobzisme. Couscous merguez. Tortionnaire en chef de la langue française. Chacune de ses allocutions provoque des vibrations au cimetière du Père Lachaise : Molière tente de sortir pour lui foutre une raclée. Qu’on apprécie ou non le clown de Drancy, personne n’est capable de comprendre ce qu’est « L’islam di fronce ». Le discours de Chalghoumi, c’est une conversation avec un Bi-Bop sur le réseau 3G. Une notice en hiéroglyphes. Un Scrabble qu’on jette en l’air. Aucune règle, aucune grammaire, aucune matière ne résiste… Seule la gravité subsiste.

Publicités