Expressionary fournit à ses lecteurs la vérité vraie. Définitions, portraits, expressions…

En 2013, le statut « d’icône » a perdu de son épaisseur et ne veut plus dire grand chose. La faute à la multiplication de postulants de tout poil prêts à tout pour s’accaparer l’affiche. Nouvelles espèces, nouvelles appellations donc. Les expressions du peuple s’adaptent aux changement élitistes comme la bactérie s’adapte à l’antibiotique. Afin d’y voir plus clair, Le Petit Ramirez effectue chaque année quelques retouches. Ici, la mise à jour concerne deux I-Con(ne)s rebaptisées en l’honneur de la marque à la pomme, si symbolique de notre époque.

Gérard Depardieu : Célèbre acteur du XXème siècle, misanthrope-alcoolophile qui, après avoir bénéficié du soutien de l’État durant des décennies, pense détenir la légitimité d’Émile Zola. 

Brigitte Bardot : Objet de fantasme cinématographique d’après-guerre, xénophobe-zoophile qui, après s’être liquéfiée comme une glace au soleil*, pense avoir l’aura du Général de Gaulle.

*N.D.A : Allusion physique et cérébrale totalement assumée. Les attaques sur le physique sont légitiment condamnables. Exception faite, pour celui ou celle qui décide d’employer son apparence physique pour établir son fonds de commerce. Dans ce cas précis, l’auteur estime que cela relève de la critique artistique, et ne peux donc se priver d’exclure ce type de remarque.

Publicités