Bon. Cette affaire me sortait déjà par les trous de nez.Mais quand j’ai vu le pathétique biographe de DSK en remettre une couche sur tous les plateaux tv, j’ai failli balancer ma douceur fruitée contre mon écran plat déjà démodé. Me rappelant le gâchis que cela représenterait – et mon pouvoir d’achat proche du néant pour réparer mon coup de sang – je me suis calmé. L’homme, bouquin à la main, venait nous avertir d’un complot (de qui ? de quoi ? Il n’en sait rien) orchestré contre son client. Cet écrivain (malin) a réussi l’exploit de m’agacer plus qu’Afida Turner derrière un micro… Dorénavant, les adeptes de la domination Illuminati ne me font plus rire, les conspirationnistes de « L’affaire DSK » leurs ont piqué la vedette.

DSK le mytho, tu veux mon body… Hey… t’as trop menti, stoppe ta mytho 
Distribution des rôles : Oxmo Puccino = DSK. K-reen = Nafissatou Diallo