Depuis 2007, les Kodak Boys sont de retour. Le projet est vieux mais il fonctionne toujours. Leur méthode n’a pas changé : ils vous traquent pour vous prendre en photo et, par la même occasion, subtiliser toutes vos couleurs. Ils vous promettent de vous intégrer au paysage, mais c’est faux. Leur but est de vous assimiler en diluant tous vos pigments, vous rendant ainsi fade et sans repère. Vous n’avez plus d’autres choix que de leur courir après pour récupérer votre identité. Surprenant, à l’heure du numérique, de voir ces vieux appareils encore en circulation. Seul le slogan a fait l’objet d’un rafraîchissement : « Sar-Kodak : toujours un délit d’avance. »

Kodak boy 1 = Nicolas Sarkozy. Kodak boy 2 = Brice Hortefeux. Kodak boy 3 = Claude Guéant