Les urnes ont parlé. François Hollande sera le prochain représentant socialiste aux élections présidentielles. Le bonhomme est peut-être assez compétent pour la fonction mais rappelons tout de même qu’il a le physique d’un boucher, le nom d’un pays autre que celui qu’il ambitionne de diriger – et qui évoque, chez 95% de la jeunesse, des week-end débridés – un charisme en congé, une singularité quasi-inexistante et l’autorité fébrile d’un prof suicidaire de ZEP… Ça fait beaucoup. J’imagine déjà le trash-talk que Sarkozy lui soufflera au creux de l’oreille : « Alors François, on veut être président ? Y a cinq ans t’es passé à deux doigts d’être la Première dame de France. Belle progression » Boucherie ou miracle. 2012 année spectacle.